Chronique nos chemins se sont croisés Partie 02

Chronique nos chemins se sont croisés
Partie 02

Chronique nos chemins se sont croisés Partie 02




En voyant ma cousine, je suis devenue toute rouge, j’ai perdu les mots, je voulais sortir et faire semblant que j’étais seule, mais nassim m’a dit manel on s’assoit dans cette table c’est mieux, il m’a mit dans une situation délicate, j’étais au bout de mes nerfs, j’étais obligée de saluer ma cousine et son fiancé, ils m’ont dit :qu’est ce que tu fais ici, c’est qui cet homme ?ils savaient que j’ai personne dans ma vie .ils m’ont fait un scandale, mon cœur pleurait au fond car je pensais a ce qu’ils vont dire à mes parents, pour me défendre, je leurs ai dit que c’est un collègue d’étude, qu’il est médecin comme moi…mais ils voulaient pas me croire, je leurs dis mais la je dois vous laisser, mon ami m’attend, je les ai quitté en dirigeant vers nassim, les larmes aux yeux, comme il m’a vu dans cet état, il m’a dit mais Manel tu as koi, il y a quelque chose qui te dérange ici, ou quelqu’un qui t’a fait quelque chose, je vais régler son compte, dis le moi seulement, je lui ai dit mais arrête de crier ma cousine et son fiancé sont juste derrière nous, il a tout compris par la suite, il a essayé de me rassurer, on a passé une commande, mais personne n’a mangé, en voyant ma cousine sortir, je lui ai dit,je dois rentrer avec eux, il m’a dit mais comment ça se fait que tu me laisses tout seul…il était en colère en me disant , que c’était pas de sa faute. J’ai couru voir ma cousine, je l’ai supplié à ne rien dire à mes parents, elle m’a bien rassuré mais j’étais méfiante. J’ai vu nassim prendre sa voiture et partir, j’avais le cœur brisé, c’était notre premier rdv, notre première dispute, j’ai cru même que c’était la fin. J’ai appelé sara, J’étais l’avoir, elle m’a dit que je dois l’appeler pour m’excuser. En rentrant chez moi, j’ai vu mes parents en colère, je les ai salués, ils m’ont dit :tu étais avec ki ?ta cousine nous a tout raconté, j’ai pleuré, je leurs jugé que c’était qu’un collègue, ils voulaient pas me croire, mon frère a crié sur moi,il est venu même me taper, ils m’a dit, nous fait la honte. Je me suis dirigé vers ma chambre,je l’ai fermée à clés, j’ai appelé directement houda,j’ l’ai insulté, je lui ai dit nwekel 3lik rebbi,meme ton mariage,je l’assisterai jamais et j’a raccroché, j’ai commencé à pleuré ,je savais plus quoi faire,le soir m’a mère m’appelé pour manger, je leur ai dit, non je mange pas j’ai pas faim, je voulais pas ouvrir la porte, mon père m’a dit si tu n’ouvres pas la porte, je vais la casser…quand j’ai entendu ma petite sœur me disait manel nhebek stp ouvre ma la porte, j’ai pas pu résister , je lui ai ouvert la porte, on a passé la nuit ensemble, j’ai pas pu dormir car je pensais à nassim,il y avait des idées noirs dans ma tete.je lui ai envoyé un msg : nassim je suis vraiment dsl, excuse moi .il m’a pas répondu, j’ai attendu sa réponse mais il y a rien. deux jours sans avoir ses nouvelles, c’était trop pour moi, j’étais senti mon cœur battre pour lui, un sentiment bizarre, que je n’ai jamais connu avant, ma souffrance a commencé, je l’ai appelé plusieurs fois mais il n’a pas répondu, j’ai commencé à perdre espoir…, après je l’ai croisé à la fac, en le voyant de loin, je voulais l’éviter, mais il est venu me parler, je lui ai dit laisse moi tranquille, je voulais partir, mais il a attrapé ma main, mon cœur battait très fort, on a parlé ,il m’a demandé des excuses, qu’il voulait pas me parler pour ne pas me faire des problèmes, on a arrangé les choses, on a mangé ensemble, il m’ a parlé de sa famille, j’ai cru qu’il était d’Alger ,mais enfin de compte c’est un kabyle de Michelet, il était un fils unique, son père est retraité, sa mère est une femme au foyer, il m’a raconté la misère qu’il a passé depuis son enfance, j’étais vraiment touché par son histoire, je lui ai parlé de ma famille aussi, il m’a avoué qu’il voulait une relation sérieuse pour le mariage, il m’a dit tu :te sens prête ?je lui ai dit ana avec le mariage ça fait deux en rigolant,je savais koi dire, j’étais très contente de trouver un homme sérieux qui pensent au mariage, mais je me suis dit, peut etre qu’il est le genre d’homme, qui font des fausses promesses.on a passé une journée inoubliable, j’étais toute contente,j’ai parlé meme à ma mère :si quelqu’un demande ma main,vous allez accepter ?elle m’a regardé bizarrement, elle m’a dit attends d’abord que termine tes études pour te marier, enlève cette idée dans ta tete mnt et concentre toi sur tes études.moi je commençais à etre fatigué des études, je voulas vraiment me marier et fonder une famille.je parlais tous les jours avec nassim, on se voyait deux à trois fois par semaine, il me dit nhebek manel ghir nti li nedik …il était très romantique, au début je l’étais pas mais avec le temps j’étais plus romantique que lui .le jour ou je lui ai avoué que j’étais folle amoureuse de lui, d’ailleurs ce jour la m’a vraiment marqué ; il m’a embrassé, j’étais sur le point de m’évanouir, doukhet, j’étais très faible et très sensible comme si j’étais dans une autre planète .il y avait des choses entre nous mais hamdoulah,on a jamais dépassé les limites. alors les jours passèrent, il a décidé de venir demander ma main (à suivre)