Chronique First Love PARTIE 04

Chronique First Love

PARTIE 04

Chronique First Love PARTIE 04

Le lendemain matin aucune nouvelle de monsieur il avais sûrement choisi son camp (bête de croire qu’il la lacherais pour moi jetait qui?) en allant en cours rien de bizarre la journée s’achève a la sortie voilà monsieur qui vient chercher sa copine ehhh ouii je devais supporté sa son choix était fais j’avais mal au coeur mais fesais semblent je rentre chez moi eux par contre ils allaient se réfugié dans un cyber café (tendance a cet époque la) je rentre a midi aucun apetit je pensais a ce qu’ils pouvaient faire ou se dire la bas dans leurs coins, la pause achevé je vais reprendre les cours de lapremidi et ma grande surprise je constate qu’il la largué en lui disant que moi j’étais 100fois mieux que elle et que elle narriverais jamais a être comme moi ( c bête je sais) je comprenais rien soudain une vague de chaleur et de bonheur menvahit jetait la plus heureuse .bien évidement le soir je court l’appelé il avait fais un choix hhh le bon a mes yeux même si il ne se passais rien entre nous. On a parlé comme d’habitude lui m’avais dis quelle ne Valais rien pour lui et moi jetait un bébé comme il le disais souvent bref le lendemain ma chère amie eu une idée magnifique elle me dis que comme on était amies on devais pas se disputé pour un mec alors elle me propose de laisser tombé celui la et de se trouvé d’autres ( y avais deux jeunes du cartier qui était pot et qui voulaient sortir avec nous deux) alors elle me propose de leur dire de venir nous attendre après les cours comme une conne j’acceptai je dis oui elle a raison on devrais tourné la page, a la sortie des cours ils étaient la comme prévu an nous attendre et nous deux on marchais dans leurs direction , a cet instant précis « B » le fameux passais par la en voiture avec ses pot mon amie « p » le vois de loin et la elle sursaute et change de trottoir de peur qu’il la vois parlé avec un autre ( mais comment j’ai pus être aussi bête de croire a son coup , elle voulais tourné la page mais se soucié qu’il la vois alors que moi qui était folle de lui acceptait de parlé avec ce mec que je ne connaissais pas ) c la que g compris son manége. Alors g vite tracé mon chemin vers la maison Comme a mes habitudes
PS: je ne sais pas si je l’ai précisé mais « B » jouais depuis le début le rôle du grand frère il m’interdisait toutes sortes de choses et changeais en moi certaines qu’il n’aimais pas moi j’obeissais bien sûr hamdoullah c’étai tjr dans mon intérêt .