Chronique de Yasmine Partie 03

Chronique de Yasmine 

Partie 03

Le jour où tout a changé

Raht M d’ar sans savoir vers ou 9olt nbat bera c’était une nuit terrifiante personne ne m’a touché hrebt bezaf au final tkhebit f un bâtiment wer9edt ( personne ne cherche après moi et d’ailleurs c’est toujours le cas) nedt vraiment tôt welit chez ma grand mère en me disant hamdoulah j’ai un toit ou dormir j’imagine pas comment serai ma vie si elle n’était pas la m’a grand mère est très gentil rebi y khelihali elle est grande et elle ne peux plus prendre soin de nous c’était la misère ils sont pauvre je détesté le fait de me sentir un poids lourd pour eux si on mange un jour on mange pas deux jours si on mange deux jours et ben c’est la jois hamdoulah les vêtements y’avais pas nelbes ta3 mon oncle et de ma tante ça dépend de ce que je trouve les affaires scolaires j’avais pas un cahier pour toutes les matières et les profs m’emmerder a cause de ça j’ai réussi B d3awi lkhir l’hiver c’était mon plus grand ennemis nroh ne9ra b demi manche je dit jamais que j’ai pas je dit ohh skhana quand même j’ai pas froid à force de mentir au gens j’ai commencé à me croire mais pour moi c’était pas important tout ça vu que pour moi quant on meur on peux revenir maman matet 9ali papa après welat alors pour moi c’était la même chose la seule chose que je fesais c’étais attendre le retour de ma maman pour lui raconter tout ma grande soeur fesais son possible pour nous et elle a commencé à travailler à son jeune âge pour aidé un peu quand mes sois disant amie me racontais leur vie je me disais est ce que c’est une blague marahtch vacances ou elle voulait Za3fet 3la ça maman et moi tout ce que je veux c’est qu’elle reviens bizarre mais ces gens là yghidouni pour de vrai parce que ils ont de là chance d’avoir un toit des vêtements des parents. .. mais ils remarque même pas ça alors je me disais j’ai ni de parent ni d’amis mais hamdoulah j’ai ou dormir et j’ai ma grand mère je mange parfois je dors en sécurité hamdoulah..