Chronique de Yasmine Partie 01

Chronique de Yasmine
Partie 01
Le jour où tout a changé

Chronique de Yasmine

Tout d’abord j’étais comme enfant très renfermé sur moi même je ne parlais à personne à part ma maman, ma maman n’aimais pas ça elle a toujours voulu que je joue dehors comme tout les enfants que je fasse des amis… ma maman étais malade elle avais le concer du sein c’étais une femme mourante mais à mon âge je savais pas ca elle était complètement différente de mon père elle était belle très intelligente intellectuelle je savais que ma maman étais malade mais je ne pouvais pas imaginé qu’elle meurs un jour c’est pas possible ça arrive qu’au autre pas à moi, vu que son état c’est aggravé rahet l’étranger pour se soigner mon père n’étais pas vraiment compréhensible il lui disais par téléphone si matwelich ntel9ek kareht merd ta3ek hada …, et quand je demandé ou es ma mère il me disais mathawsich 3liha matet c’est bon t’as plus de mère j’étais en première année primaire après ça chimiothérapie welat et j’étais très heureuse, heureuse que ma maman welat Mel mout et papa Il n’à pas cessé de la traité mal malgré ça elle a tout fait pour qu’on aura de bons souvenirs d’elle elle nous donné des conseils et des institutions à suivre ma grande soeur vu l’état de ma maman a l’age de 13 ans elle nous fesais la cuisine nous aider dans nos études elle fesais le rôle d’une mère a son jeune âge ma maman était chez ma grand mère et nous f darna un jour papa khredj f lil il a 23h en hiver il nous a dit votre maman va très mal je vais la voir cette nuit la on a pas dormi moi et mes soeurs il est rentré tres très tard il a dit rahi mliha demain nedikom tchoufoha rahna le lendemain bekri c’était le vendredi ga3 naydine daña papa liha et pour la première fois cheft ma maman hakak elle était heureuse tedhak m3ana fraht 9olt hmd et khredj ndor lghachi 93ad ghir y zid et je me demandais pourquoi ces gens là on décidé de la voir f le même jour. .. mais normale tant que maman va bien …
Après on m’a appelé j’étais dans le jardin on m’a dit viens voir ta maman azerbi ( hiya elle était entrain de mourir et elle voulait nous voir ga3 ) je l’es vu et hrebt je voulais pas la voir hakak après y’avais des veilles partout au salon et du coran on m’a dit fait un bisou a tà maman je l’es fait sur son franc et elle était vraiment froide une sensation que je n’oublierai jamais une femme ma dis ou est ta maman j’ai dis au salon elle m’a répondu en me disant non ne dit plus ça matet elle est au paradis ma petite fille rahi fel djena j’ai dit non wlh rahi f salon elle m’a redis la même chose je voulais plus insisté j’avais dix ans … j’ai dit d’accord normale matet déjà mama et welat Ma3lich je peux revivre ça …. mais en vrai c’étais le jour où tout a changé pour moi le jour ou tout à bousculer. ..